FKPT 5 février

7 février 2010 at 20:07 (Compte-Rendus)

Previously on FKPT

Quinze jours plus tôt, Nicolas gagnait son deuxième tournoi de suite, en écrasant totalement la partie. Sa vie n’a pas changé pour autant, même s’il a pu « vivre du poker » pendant le reste du mois. Mais aujourd’hui, un peu fauché, il a besoin d’une nouvelle victoire. Seulement, de sérieux concurrents n’ont pas accepté cette nette domination et sont aujourd’hui fermement décidés à mettre fin à ce rush improbable !

Episode 10 : la revanche de Guillaume

Il y a seulement quinze jours, Frédéric nous accueillait pour jouer jusqu’au bout de la nuit. Notre hôte allait-il cette fois remporter une première victoire ? Guillaume allait-il enfin élargir son jeu ? Victor allait-il encore infligé un bad beat à un célèbre joueur de badminton ? Axelle pouvait-elle rééditer son exploit ? Tyler allait-il nous gratifier d’un de ses fameux tours de magie ? Nicolas pouvait-il rééditer l’exploit ?

Pour ma deuxième participation à tournoi très bien organisé et vraiment sympathique, je suis déterminé à ne pas sauter à la bulle. Quoi de plus frustrant que de terminer aux portes des places payées après plus de cinq heures de jeu ? C’est pourtant une sensation que je connais bien, vu que pendant ma grosse période de MTT online, ça m’arrivait malheureusement souvent.
J’arrive à l’heure au tournoi, et aide un peu Guillaume à faire les caves. J’aurais bien aimé qu’on rediscute un peu la structure, parce que sachant que d’habitude je dispute des tournois deepstack, c’est assez frustrant de devoir bouger très vite lorsque l’on joue en live entre amis. 3000 jetons, round de 20 minutes, Rebuy/Add-on, blindes 25/25 pour commencer. Disons qu’on a intérêt à voir des cartes dans les trois premiers niveaux.

Malheureusement pour moi, les cartes étaient absentes, je devais me contenter de mains moyennes, genre Q8, KT, A2. Je rentre dans quelques coups preflop mais abandonne à chaque fois sur des flops pas très favorables. Je descends vite à 4800 (après avoir repris une recave dès le début) et arrive le premier vrai coup que je joue. Je suis au BTN avec KJs en main. je relance 450 sur 75/150. Seule Axelle paye en BB. Je me suis déjà pas mal frotté à elle la dernière fois, je sais que ce n’est pas facile de lui faire folder une main. J’espère toucher, clairement. Le flop arrive : A83 avec un trèfle, et elle donk-bet 150 dans un pot de 975. J’hésite à relancer, mais je ne veux pas spécialement m’engager dans ce coup borderline. Je paye, espérant un petit peu d’aide ou un trèfle qui ferait rentrer un flush draw. La turn est le 5 de carreau. Axelle checke. Là, encore j’hésite à attaquer et me ravise. Je pense qu’elle va me payer avec tous ses as, toutes les paires donc je serais quasiment obligé d’engager mon tapis à la river si je veux espérer arracher le coup. Considérant posséder un edge sur cette table, je me dis qu’il y aura sans doute d’autres opportunités de prendre des pots. Je checke également. La river est un J et Axelle pousse instantanément son tapis. Action hyper étrange. Je crois que je paierais contre n’importe qui mais là, j’hésite vraiment, j’ai touché mon J, mais je ne suis vraiment pas rassuré. Cet overbet énorme indique une seule chose pour moi, elle est énorme. Je la mets précisément sur une seule main : JJ. Je finis par folder, convaincu que de toute façon, je bats pas non plus un as. Axelle me révèlera avoir cette main, confirmant mon read. Un peu soulagé mais avec un tapis bien amputé, j’aborde la deuxième partie du tournoi, qui se joue maintenant en freezout. En reconsidérant la situation quelques minutes plus tard, je pense que j’aurais du payer, car c’était un tournoi avec recave, mais bon, j’ai voulu économiser un peu.

Après avoir pris un add-on plus que nécessaire, je me retrouve donc encore en difficulté car les blindes augmentent maintenant violemment. Je passe quelques mains puis voit ma meilleur main depuis un bout de temps, QJ suited. Je relance à 750 sur les blindes 150/300. Payé uniquement par la BB, Nico, alias Zikos35, qui a rapidement monté un gros tapis grâce à de belles livraisons. Flop A35. Il checke, je c-bet à 1000.  (mon stack est à 8K à peu près). Il hésite une plombe puis finit par caller. J’arrive vraiment pas à lire avec quoi il fait ça. Turn 4. Là, j’avance 2500, mais je me rends pas compte que ce n’était pas à moi de parler. Je reprends mes 2500 et c’est à lui de parler. Là, clairement, s’il bet, il a du lourd. En tout cas, c’est la réflexion que je me fais là. S’il checke, je suis fermement décidé à bluffer le coup jusqu’au bout. Heureusement pour moi, il bet 4000 ce qui me donne une réelle information sur sa main (soit un as soit le 2 pour la quinte, ou même A2s) et de toute façon qui ne me laisse aucune marge de manoeuvre pour tenter un éventuel bluff. Je folde. Encore un coup dur pour mon tapis, qui oscille dans les 6K.

Je vole plusieurs blindes, toujours sur Eric, alias Cowboy Eric, qui se laisse faire en rechignant à chaque fois. Mais rassure toi Eric, j’avais quand même des mains, K9, JTs et Q9. J’étais obligé de shove, vu la taille de mon stack. Puis arrive mon dernier coup, je suis BB à 800 et découvre ATh. « Action Dan » raise ma blinde à 2K au BTN, j’ai 7K et je shove, le voyant en plein vol, même si j’ai un léger doute parce qu’il a joué tout de même très tight. Enfin, mon move est logique, j’avais moins de 10 blindes. Il me paye avec AA et c’en est fini pour moi.

La suite voit le regroupement des deux tables pour constituer la table finale à neuf joueurs. Encore en course, le maître de maison, trônant avec un tapis confortable. Sa fille, Flora. Guillaume la serrure, Action Dan, Cécile très short stack, Zikos35 encore plus short stack, Axelle, Dexter David, un petit jeune issu du net, et Cowboy Eric, disposant d’un tapis confortable (après avoir doublé avec AA contre KQ chez Florence).
Et devinez quoi ? Aucune trace de « Nico la flambe » à la TF ! Il semble qu’il ait été victime de son agressivité légendaire en se faisant contrer par des adversaires qui l’attendaient au tournant, bien embusqués.
Le rythme de la TF est dicté par les rencontres inévitables de fin de tournoi. TT vs AK, AJ vs 88 … La structure est ainsi faite qu’elle laisse peu de place au jeu post-flop. La moyenne devait être à 10BB à ce moment-là, alors on a bientôt vu les sorties de tous les survivors. Zikos35 et Cécile, puis ce fut le tour de Action Dan, perdant avec AK contre TT chez Guillaume. Et puis, ce fut une affaire de famille, avec la sortie de Frédéric, victime d’Axelle, sur un coup un peu étrange. J6 vs QJ sur un flop J55 où Fred pushe son tapis à la river mais Axelle ne se démonte pas et call avec sa top pair. Puis, c’est Flora qui nous quitte, ayant dépassé depuis longtemps la permission de minuit à force de bonnes décisions et de maîtrise du jeu (une future Jennifer Harman, peut-être !).

Puis arrive le moment tant redouté de la bulle, l’instant où tout bascule, où tu rentres bredouille ou non. Et cette fois, après de multiples renversements de situations, et de bad beats successifs, c’est finalement Cowboy Eric qui rend les armes avec A9 et laisse les trois heureux survivants rêver du titre du FKPT !
Axelle éprouve quelques difficultés à s’adapter au jeu à trois, sensiblement moins expérimentée que ses deux compagnons de jeu, adeptes du jeu Online depuis déjà pas mal de temps, Guillaume la serrure et Dexter David ! Elle finit par payer le tapis de Guillaume et sort 3ème.

Le HU peut alors commencer, entre un gros chipleader et un short stack. La bataille va durer une trentaine de mains, dealées de main de maître par le MC de la soirée. Guillaume se fait petit à petit dominer par un adversaire agressif qui sait profiter de l’attitude (trop) tight de Guillaume. Après plusieurs coin flips, dont une confrontation mythique 33 vs A6, David sortira vainqueur de ce duel, laissant sans doute à Guillaume un léger sentiment d’amertume.

Bravo à tous pour ce tournoi, mention spécial à David, que je retrouverais sans doute bientôt sur les tables de Winamax (si bien sûr il arrive à croire que ce n’est pas truqué, et que les bad beats sont pour tout le monde !!)

et un grand merci à Fred de nous avoir accueilli chez lui pour gambler comme des fous dans une bonne ambiance toute la nuit. Le vin était bon, les cocktails encore plus, le tiramisu aussi… Le tournoi fut court, mais la soirée fut belle.

A bientôt pour un prochain épisode du FKPT !!

2 commentaires

  1. cremolol said,

    Je vais me défendre! Je ne me suis pas trouvé trop trop tight dans le HU. En fait je me suis dit, je suis en face d’un adversaire qui joue les côtes, donc il ne va pas faire n’importe quoi, et s’il balance allin ça va être avec qq chose (XX, AX KQ KJ etc…).
    Donc avec des min bets en cascades ça pouvait passer et ça a marché un peu au début. David ne voulait pas trop jouer des flops, plutôt shove pf. Il était vers 30.000 un truc du style.

    Bon quand il a compris mon petit jeu, il a soit touché des trucs potables, soit été un plus agressif. Il a plus défendu ces SB/BB en shove sur mes min raises.

    C’est là que j’ai un peu merdé, parce que je me suis là c’est le moment d’y aller encore plus fort niveau agression. Son premier raise en SB, j’ai envoyé allin direct (KT). C’est sur le 2e que cela se finit, où il a KK vs A9s.

    S’il a amertume, c’est que j’avais décidé de redevenir maniac au moment où je me fais prendre par les KK… et de me faire avoir par un min bet de sa part!

    Sinon la confrontation 33 vs A6 elle a lieu alors que l’on est encore 4. Je ne vais pas me plaindre, j’ai survécu à 2 flip coins. (TT vs AK / 33 vs A6).

  2. tapis_volant said,

    Je pense qu’en effet, t’as trop attendu avant de passer en mode « maniaque », parce que t’étais déjà dépassé en terme de jetons, et tu ne pouvais plus forcément lui mettre la pression.
    Mais faut relativiser, à ce stade du jeu, et avec ces blindes là, la fin d’un tournoi relève tout même beaucoup du facteur chance.
    Et faut dire que David n’en a pas manqué non plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :